Usage mixte

Le terme « usage mixte » fait référence aux projets de développement qui combinent différentes fonctions. En ce qui concerne les permis de construire, l’usage mixte fait référence à des terrains ou bâtiments qui sont utilisés à différentes fins et qui font partie de plus d’une catégorie d’utilisation.

Les projets à usage mixte peuvent être « verticaux », c’est-à-dire qu’un seul bâtiment peut être affecté à plusieurs usages, comme un gratte-ciel comprenant à la fois des bureaux et un complexe hôtelier, ou un bâtiment avec terrasse comprenant un appartement au premier étage et un commerce au rez-de-chaussée.

Un projet à usage mixte peut également être « horizontal », auquel cas plusieurs bâtiments différents sur le même site ont chacun un objectif spécifique, tel qu’un espace communautaire avec des logements, des infrastructures de jeux, des commerces, un parking et d’autres commodités.

Du point de vue du financement, un projet destiné à un usage mixte présente un risque limité. En répartissant la surface utile sur plusieurs marchés différents, les promoteurs peuvent créer une plus grande demande. Divers grands financiers et investisseurs ont en effet exprimé leur préférence pour les projets à usage mixte clé sur porte. Cela permet d’améliorer les conditions de financement et, en fin de compte, d’accroître les chances de livraison.